top of page
F2PL_Logo-couleurs.png
F2PL: Implementation and evaluation of a support
strategy for the implementation of practical guides for
clinical nurses and social workers working in FMGs:
the educational intervention for the training of trainers
in front-line services.

Principal investigators

Marie-Eve Poitras,

Yves Couturier, Sylvie Massé, Gilles Gauthier,

Marie-Dominique Poirier

Funding

$ 580,000

Quebec Health Research Fund in partnership with the Ministry of Health and Social Services

Study setting

6 Quebec family medicine groups located in 3 regions

Themes

Training of trainers, nurses, social workers, interprofessional collaboration, practical guides, shared decision-making

Why?

In September 2019, the Quebec Ministry of Health and Social Services (MSSS) launched two practical guides intended for clinical nurses and social workers who practice in FMGs. These guides enhance the quality of practice and promote interprofessional collaboration between these two professions. The research team offers to support FMG clinicians in adopting the practical guides.

Read the article
of the
sub-project

What are our goals?

Support the implementation and deployment of practical guides for social workers (TS) and clinical nurses (IC) in FMGs through an educational intervention to train clinical trainers who will operate throughout Quebec.

Specific 

Clinical and organizational:

  • Develop and implement a training and implementation support program (educational intervention) in three phases with the changes in practice promoted by the two MSSS practice guides.

  • Document the best ways to implement the educational intervention within the targeted CI(U)SSSs and in the various participating FMGs.

Evaluative:

  • Describe the process for implementing the educational intervention.

  • Evaluate the effects of the intervention on trainers, trainees, managers, decision makers, physicians in charge and patients of the intervention.

  • Identify the conditions for scaling up the educational intervention.

How?

To effectively support nurse clinicians and social workers in the appropriation of practical guides, the approachtrain-the-trainer  is used during each of the three phases of the project. This consists of training teams of clinical trainers who will, in turn, train teams of clinicians in their region. During the first phase, clinicians from six FMGs in Saguenay-Lac-St-Jean, Montreal and Abitibi-Témiscamingue were trained.

Journée de formation de formateurs cliniques - Marie-Eve Poitras, Yves Couturier

In the second phase, there will be all the clinicians from all the FMGs in Saguenay-Lac-St-Jean, then in the third phase, the training will extend to all of Quebec. The training teams are made up of 50% patient partners, because we firmly believe that experiential knowledge is as important as theoretical knowledge.

Résultats pré et post Phase 1

Durant la phase 1 ayant débutée en octobre 2019, 13 formateurs ont été recrutés. 11 d'entre eux ont reçu la formation de formateurs (4 infirmières, 2 travailleurs sociaux et 5 patients partenaires). Regroupés en équipe, les formateurs ont formé 33 cliniciens, soit 25 infirmières et 8 travailleurs sociaux.

16 items ont permis d’évaluer la réaction des participants en regard de la formation

Effets perçus de la formation :
formateurs cliniques

Journal_PPT.jpg

Points forts

 

Tous les formateurs éprouvaient une satisfaction élevée envers la formation reçue (4,27/5 ± 0,79 (note moyenne)). Ils ont particulièrement donné des notes positives au comité de développement (de 4,27 à 4,64/5) en ce qui a trait à leurs compétences. Dans les différents items évalués, le niveau de connaissances du comité de développement était l’élément le mieux noté (4,64/5 ± 0,50). 

 

La validation qualitative des données a permis de repérer les points forts de la formation, le dynamisme et la capacité à communiquer.

 

Les propos suivants témoignent des points forts : ​

« [Diversité dans les formats de prestation et les façons d'aborder le contenu [de la formation]. Le dynamisme des formateurs. Les échanges entre les participants. La planification de l'équipement (y compris le logement et autres) ».

- (Travailleur social 2) 

Points à améliorer 

 

L’élément le moins noté est celui de la capacité du formateur à appliquer les informations apprises (3,91/5 ± 0,51). 

 

La validation qualitative a permis de collecter des données expliquant les raisons pour lesquelles l’élément présenté était le moins noté :

 

« [Nous aurions eu besoin] de plus de temps pour les discussions de groupe… »

- (Patient formateur 1) 

 

« La section sur la collaboration interprofessionnelle est trop lourde pour le temps disponible, je pense que le contenu aurait pu être plus ciblé et présenté d'une manière plus dynamique et interactive pour fournir des ancrages plus forts ».

- (Travailleur social 1)

Feuille déchirée.png

Les formateurs sont dynamiques et sympathiques. Tout en maîtrisant très bien leur sujet, ils restent humbles et à l'écoute
du groupe de participants.

- (Patient formateur 2)

«

«

Effets perçus de la formation :
cliniciens formés

Points forts

 

Les cliniciens reconnaissent également être satisfaits de la formation (3,14/5 ± 0,95 (note moyenne)) et de la compétence des formateurs (de 3,66 à 3,9/5). Ils apprécient la capacité des formateurs à rendre la formation interactive (3,90 ± 0,77) et à communiquer l’information (note moyenne de 3,90 ± 0,77).

 

La validation qualitative a permis de recueillir les données suivantes : 

« [L'un des points forts a été la diversité des méthodes d'enseignement, qui a rendu la formation plus dynamique ».

- (infirmière 18) 

 

« C'était intéressant de se réunir et d'apprendre ce qui se fait ailleurs au Québec ».

- (Infirmière 5)

 

Certains cliniciens ont indiqué que le programme de formation de formateurs amélioré répondait à un besoin de soutien de l'équipe interprofessionnelle pour résoudre certains problèmes déjà connus dans les groupes de médecine de famille , comme l'explique l'un d'entre eux : 

 

Points à améliorer 

 

Les données qualitatives témoignent que la formation ne serait pas assez centrée sur les guides de pratique. Des cliniciens ont mentionné que des nouveaux concepts avaient été introduits mais peu approfondis

 

« Il y avait beaucoup de temps [pendant la formation] pour présenter ce qu'est un groupe de médecine de famille (GMF), beaucoup de temps pour les infirmières, et il n'y avait pas assez de temps à la fin pour discuter des points que j'avais lus dans les directives [de pratique]. J'aurais aimé avoir plus de pratique, plus de temps sur le plan d'action que sur les choses que nous faisons déjà ou qui ne sont pas des concepts nouveaux pour nous ».

-(Infirmière 10)

Feuille déchirée.png

Le fait que nous disposions d'une ressource clé pour nous aider à résoudre des problèmes sur lesquels nous essayons de travailler depuis des années. Le fait que cela nous donne un langage commun du groupe de participants.

- (Patient formateur 2)

«

«

Apprentissages

L’apprentissage a été évaluée à l’aide de 26 items afin d’évaluer l’intention, la confiance et l’engagement du modèle de Kirkpatrick. 

Formateurs
cliniques

Cliniciens

formés

Les analyses démontrent que les formateurs étaient moins confiants dans la mise en œuvre de la formation de formateurs, dans la formation des cliniciens et dans la communication avec les diverses parties prenantes. Une seule différence significative a été observée avant et après la formation, et elle était liée à leur capacité à adapter le coaching (p=0,03).

 

Les données qualitatives permettent de comprendre le faible niveau de confiance des formateurs cliniques lors des données pré-formation :

« Le manque d'ouverture et la réticence à changer les opérations pour adhérer aux meilleures pratiques ».

-(Formateur-Travailleur social 1)

« [Tout dépend de la demande des médecins [de leur volonté de collaborer au projet] ».

-(Formateur-infirmière 4)

 

« Je crains de ne pas avoir assez de temps [pour remplir mon rôle de formateur dans le cadre de mes tâches actuelles] ».

-(Formateur-infirmière 2)

 

Cependant, les données post-formation démontrent une augmentation des niveaux de confiance des formateurs.

 

Les évaluations pré et post de la formation démontrent généralement une augmentation des éléments de niveaux de confiance des cliniciens à l’exception des modalités de gestion des groupes de médecine de famille qui ont diminué (p=0,03).

 

Les tendances les plus importantes ont été observées pour les éléments suivants : s'intégrer à l'équipe (p=0,08), exercer un leadership collaboratif (p=0,06) et participer activement à l'analyse et à la résolution de problèmes concernant l'application des directives (p=0,09).

 

La validation des données qualitatives a mis en évidence certains éléments qui ont entravé l'amélioration de leur confiance.

 

Quatre cliniciennes ont justifié la baisse de leur niveau de confiance par une mauvaise compréhension de leur rôle, tandis que d'autres ont soulevé le fait que la collaboration sous-optimale avec la gouvernance nuit à leur confiance :

 

« Nous avons besoin de soutien [de la part des responsables] pour apporter des changements dans la vision de la délégation médicale par rapport aux champs d'exercices des infirmières ».

-(infirmière 4)

Engagement  des cliniciens

Chacun des éléments évalués relatifs à l’engagement des cliniciens à utiliser les connaissances a augmenté. Ils ont démontré de l’engagement à se familiariser avec les processus des GMF (P=0.05), à s’intégrer à l’équipe (p=0.01), à assumer leur rôle (p=0.07) et à participer à la résolution de problème lié l’application des nouveaux guides de pratique (p=0.08).

 

Les données qualitatives ressortent les obstacles à l’engagement des cliniciens dans l’application des connaissances :

Malgré leur engagement élevé, les cliniciens ont signalé une diminution de leur intention d'appliquer les connaissances acquises dans le cadre du programme amélioré de formation de formateurs (p=0,02). Deux participants ont déclaré avoir d'autres priorités que l'amélioration de leur pratique professionnelle, la collaboration et l'engagement des patients, ce qui influencent leur intention.  

Forces et limites
Feuille déchirée.png

[Mon engagement] dépend de ma charge de travail et du soutien [de mon responsable] pour le faire.

-(Infirmière 4)

«

«

Engagement  des cliniciens

Chacun des éléments évalués relatifs à l’engagement des cliniciens à utiliser les connaissances a augmenté. Ils ont démontré de l’engagement à se familiariser avec les processus des GMF (P=0.05), à s’intégrer à l’équipe (p=0.01), à assumer leur rôle (p=0.07) et à participer à la résolution de problème lié l’application des nouveaux guides de pratique (p=0.08).

 

Les données qualitatives ressortent les obstacles à l’engagement des cliniciens dans l’application des connaissances :

Malgré leur engagement élevé, les cliniciens ont signalé une diminution de leur intention d'appliquer les connaissances acquises dans le cadre du programme amélioré de formation de formateurs (p=0,02). Deux participants ont déclaré avoir d'autres priorités que l'amélioration de leur pratique professionnelle, la collaboration et l'engagement des patients, ce qui influencent leur intention.  

Forces (+) et limites (-)
Feuille déchirée.png

[Mon engagement] dépend de ma charge de travail et du soutien [de mon responsable] pour le faire.

-(Infirmière 4)

«

«

Une des premières études à inclure une équipe de formateurs incluant ​le patient partenaire.​

 

Intégration des données mixtes permet plus de richesse et de clarté pour expliquer les résultats et identifier des barrières qui pourront être levées​​

Milieux géographiquement délocalisés​

Inerties organisationnelles​

Aucune collecte de données à 6 mois (COVID-19)​

Aucune donnée pour d’autres milieux (Transférabilité)

+

+

-

-

-

-

Projet Anaëlle

Sub-Project: Knowledge Assessment of Integrating Patient-Centred Care, led byAnaelle Morin

The objective of the sub-project is to understand how nurse clinicians in GMF at SLSJ will appropriate the patient-partner approach and integrate it into their professional practice.

The use of a descriptive qualitative approach will make it possible to describe in depth the changes in practice of clinical nurses in FMGs following the training received. Individual or group interviews will be conducted to explore the practice changes made by nurses, as well as the barriers and elements that facilitate the adoption of this new practice.

 

An inductive and deductive thematic analysis will be carried out and emerging themes will be condensed to make proposals to answer the research question. Analysis and validation circles will be carried out with all the co-researchers of the F2PL team, including the co-responsible patients.

This project will provide a better understanding of how nurse clinicians in FMGs modulate their practices following train-the-trainer type training. This knowledge will facilitate the creation of new training and the strategies to be favored by the Ministry of Health and Social Services for the appropriation of future practical guides. 

bottom of page